LE   SPECIALISTE   DU   CHAUFFE -EAU   ELECTRIQUE   INSTANTANE
picture-chauffe-panne

Mon chauffe-eau est en panne, que faire ?

  • Blog

Les petits incidents domestiques se produisent tout le temps. Qu’il s’agisse d’un problème lié à l’électricité ou à la plomberie, on n’en vient pas toujours à bout tout seul. Les pannes de chauffe-eau sont ainsi particulièrement courantes dans les foyers. Bien que ce type de situation soit déconcertant, il est facile d’y remédier très vite en suivant certaines règles. À travers le présent article, vous en saurez plus sur l’attitude à adopter lorsque le chauffe-eau connaît un dysfonctionnement.

Commencer par identifier le problème du chauffe-eau

On le sait tous, aucun patient ne saurait être soigné idéalement si l’on ignore son mal. Il en va de même en matière de bricolage. Le premier pas à faire est donc d’identifier la panne, son origine, ses causes. Ainsi, la panne peut être d’origine électrique ou hydraulique. Pour faire cette distinction, le principe est assez élémentaire. Si votre eau chaude a du mal à couler ou ne coule plus du tout, alors il s’agit d’une panne hydraulique. Dans ce cas, faire appel à un plombier est le réflexe à avoir automatiquement.

Par contre si l’eau coule normalement et qu’elle est froide, là vous avez affaire à une panne électrique. Cette fois, un électricien serait idéal, même si un plombier peut également faire le nécessaire. Notez que pour ce type de désagrément, il est plus prudent de recourir à un service de dépannage d’urgence plutôt que de tenter de bricoler soi-même un élément aussi complexe et important que le chauffe-eau.

La procédure à suivre quand la panne est électrique

Les pannes hydrauliques sont généralement plus simples à gérer que celles qui sont d’origine électrique. Savoir ce qu’il faut faire dans cette situation peut donc être d’un grand secours. Ainsi, il faudra :

  • Vérifier si le chauffe-eau est bien alimenté (si le courant passe) en enclenchant la marche forcée. Puis, il faut attendre un certain temps (autour de 5 heures) pour voir si la situation se rétablit.
  • Ensuite, vos fusibles doivent être inspectés. S’ils sont défectueux, cela pourrait être un problème de court-circuit.
  • Veiller au thermostat est aussi capital. S’il n’a pas l’air en mauvais état, vérifiez s’il n’a pas été réglé sur une position de sécurité par mégarde. Si c’est le cas, vous devrez le réenclencher en tournant votre bouton de réarmement.

Au cours de toutes ces vérifications, vous devez vérifier si le courant passe à chaque fois, en vous servant d’un multimètre.

Que faire si l’eau est sale ou si le débit d’eau est faible ?

Une eau sale peut être due à un dépôt chimique, notamment, du calco-magnésien. Cela se produit surtout quand on s’est absenté un long moment. L’eau peut alors stagner dans la cuve qui, au fil du temps, peut rouiller et salir l’eau. Lorsque le chauffe-eau n’est pas bien entretenu ou est délaissé, une accumulation de ce dépôt s’observe. Il faudra alors s’assurer, chaque année, que l’anode magnésium, qui est un système prévenant toute corrosion, est fonctionnelle.

Par ailleurs, il se peut que le débit d’eau soit bas et inhabituel. Ici, il faut songer à une vidange, car le chauffe-eau a probablement besoin d’un détartrage. Le mieux serait de faire appel à un professionnel pour plus d’assurance.

Le faible débit d’écoulement de l’eau chaude pourrait également être dû au fait que le ballon du chauffe-eau soit chargé d’air. Cela empêche donc l’eau de parvenir jusqu’au ballon. Vous devrez évacuer l’eau restante dans le ballon, ainsi que l’air qui s’y trouve en ouvrant juste le robinet d’eau chaude.